vague
ruban rouge ruban rouge

HABITATS

Les villes pet-friendly mettent en place une politique du logement favorisant la présence des animaux.

 

En France, la loi reconnaît à tous les locataires le droit de posséder un animal au sein du logement qu’ils louent. Toutefois, un propriétaire peut interdire à son locataire de détenir un chien de catégories 1 et 2 (chiens dits d’attaque, de garde et de défense). Ces chiens se trouvent donc particulièrement discriminés alors même que leur comportement n’est pas déterminé par leur taille ou leur race, mais par leur éducation, leur socialisation et par les soins et l’affection qu’ils reçoivent. Les maîtres des chiens restant responsables du comportement et du dressage de leurs chiens.

 

Avec le vieillissement de la population, un grand nombre de personnes âgées vivent dans des maisons de retraite ou EPHAD. Ces structures d’accueil n’acceptent que très rarement les chats ou chiens dans leurs locaux malgré tous les bénéfices que les animaux de compagnie représentent pour les seniors.

 

Dans les villes pet-friendly, les propriétaires, les professionnels de l’immobilier et les administrations s’engagent à reconnaître que les animaux de compagnie rendent les gens plus heureux et en meilleure santé. Ainsi, elles traitent de manière équitable les locataires possédant un animal et ceux n’en possédant pas. Elles luttent également contre toute législation qui qualifie un chien de dangereux sur le critère de la race.

Paramètres des cookies